Puerto Edén

Puerto Edén est village de pêcheurs situé au sud du Chili, sur la rive ouest de Paso del Indio, dans la province d'Ultima Esperanza. La beauté particulière de ce petit hameau offre de nombreuses opportunités de découvertes. Cette petite ville nichée au milieu des canaux est l'un des derniers endroits au monde où les traditions de l'ancienne civilisation Kawésqar sont conservées. Focus sur l'une des plus belles étapes à faire en Patagonie chilienne.

Histoire de Puerto Edén

Les Kawésqar, des peuples indigènes nomades ayant échoué par hasard sur la côte, étaient les premiers habitants de Puerto Edén avant l'arrivée des Européens, il y a environ 6 000 ans. C'étaient des canoteurs nomades quivivaient de la pêche, récoltaient des fruits sauvages et chassaient la viande de phoque ou de baleines. L'arrivée des missionnaires et des chasseurs de phoques chiliens, au début du XXe siècle, a engendré des conflits avec les Kawésqar, mais aussi l'introduction de maladies.

Malgré l'occupation des Kawésqar depuis le Moyen-âge, Puerto Edén est de fondation relativement récente. Créé en 1937 par l'armée de l'air chilienne, le village, notamment le port, servit d'enclave à des fins militaires. Il a été choisi en raison de sa position stratégique à mi-chemin entre Puerto Montt et Punta Arenas.

Cette base était construite dans le but de relier facilement Puerto Montt à Punta Arenas via un réseau d'hydravions. Nombreux Kawesqar, établis dans la région, décidèrent de vivre près de la base et de vivre de la traite.

Au milieu des années 1960, les indigènes recevaient de la part du gouvernement des maisons, préfabriquées. Un grand nombre de pêcheurs Chilotes décidèrent de vivre près de la base dans l'espoir d'avoir un meilleur avenir économique.

La présence de cette base militaire à Puerto Edén a engendré des changements dans les habitudes matérielles et alimentaires des Kawesqar. Les peaux de lions de mer, servant à couvrir les cabanes, se sont raréfiées à cause du déclin de la chasse. Quant à la population, elle s'est progressivement sédentarisée.

Lorsque la base a été délaissée, certains Kawesqar retournèrent à leur vie de chasseurs de phoques et au nomadisme. Peu à peu, le village fut placé sous la juridiction du corps des carabiniers.

Au début des années 1970, Puerto Edén comptait déjà plus de 300 habitants et son essor économique était palpable. En 2000, malgré une grande crise qui a poussé de nombreux habitants à quitter le village, celui-ci disposait de toutes les infrastructures d'une ville. On y trouvait une école, un jardin familial, un centre médical, une bibliothèque publique, un registre civil et police. A cela s'ajoute un bon, réseau d'eau potable, électrique, téléphonique et une station de télévision/radio.

Puerto Edén aujourd'hui

Puerto Edén est une ville portuaire du Chili, constituant un district de la commune de Natales, dans la XIIe région de Magallanes et de l'Antarctique chilien. Ce village de pêcheurs, situé sur la côte est de l'île Wellington, est uniquement accessible par voie maritime : Puerto Montt au nord, et au sud, Puerto Natales.

Puerto Edén est une étape-clé pour les routards en quête de destinations sauvages et éloignés.

La plupart des habitants vivent aujourd'hui de façon très simple. Leur principale source de revenus est la vente de moules, mais aussi la pêche artisanale et la vente d'artisanat dans une moindre mesure. Pour profiter d'une « vie urbaine », il faut attendre que le ferry accoste deux fois par semaine.

Puerto Edén, connu pour abriter les derniers Kawéshkar, doit enfin son essor économique au transport commercial, au tourisme et à l'artisanat (paniers de joncs, pots d'écorce d'arbre, harpons en os de baleine, etc.).

Puerto Edén, une incroyable escale en Patagonie chilienne

Situé au sud du golfe de Penas, Puerto Edén est doté d'un cadre merveilleux, où des falaises rocheuses côtoient des forêts tropicales, des montagnes enneigées et des prairies luxuriantes. En plus de ses ressources naturelles exceptionnelles, le village compte, parmi ces 250 habitants, une vingtaine de kawéskar.

L'île Wellington est, de manière générale, couverte d'une forêt tropicale magellanique, où abondent différentes espèces de conifères (Coigüe de Magallanes, Cyprès des Guaitecas et Canelo). On y recense aussi des Lenga et Ñirre.

Pour la faune trouvée à Puerto Edén, le cerf Huemul, en voie de disparition, les lions de mer et les loutres de mer y sont présents en grand nombre. Du côté des oiseaux, on peut apercevoir le cormoran aux yeux bleus, le canard à vapeur sans vol, le cormoran royal de l'île Falkland, l'aigle, le condor, la perruche australe et la mouette de Cahuil.

Puerto Edén porte parfaitement son nom. Niché au cœur du parc national Bernardo O'Higgins (l'un des 17 parcs nationaux de la Patagonie chilienne), il renferme l'un des environnements les plus préservés de la planète. La végétation et la faune endémiques sont légion. L'endroit reste vierge et sauvage, avec des sols humides, des mousses et des cheminées.

Faire le voyage est presque une odyssée. Pour y arriver, il faudra naviguer durant 27 heures au départ de Puerto Natales ou 14 heures au départ de Caleta Tortel. On traverse des fjords glacés, des glaciers millénaires, des canaux venteux et le champ de glace du sud de la Patagonie. Il s'agit du plus grand plan d'eau douce de la planète. Et malgré l'odyssée, Puerto Edén est une destination qui mérite un séjour de plusieurs jours.

Que faire à Puerto Edén ?

Puerto Edén, possède plusieurs attractions touristiques, telles qu'une excursion jusqu'au parc national Bernardo O'Higgins, au glacier Pío XIla ou sur la Ruta de los Campo de Hielo Patagónico Sur.

Puerto Edén est la ville la plus proche du plus grand glacier d'Amérique du Sud : le glacier Pío XI. Cette masse de glace appartient au champ de glace du sud de la Patagonie. C'est une activité ne pouvant être réalisée uniquement que par le biais d'une croisière partant de Puerto Natales.

C'est aussi le meilleur endroit pour ramasser de délicieux fruits sauvages, tels que des murtillas, du calafate et des framboises. Pour les fins gourmets, ils y viennent pour déguster du crabe araignée, fraîchement pêché, ou les sopaipillas chiliennes. L'ambiance paisible régnant dans le village est aussi propice aux longues balades le long des passerelles en bois situées en bord de mer.

Des pêcheurs proposent également des balades à bord de leurs embarcations en direction de l'île du cimetière et la rivière Valderas. Sinon, l'effervescence des vendredis et des dimanches, lorsque les navires arrivent avec des marchandises, est un temps fort à ne pas manquer. D'autant plus que tous les habitants se retrouvent dans les rues.

Le climat

Puerto Edén se situe dans une zone rugueuse et inhospitalière. Le climat y est tempéré, froid et pluvieux, sans saison sèche, mais avec des microclimats bien distincts. Il y tombe annuellement 5000 mm de précipitations en moyenne, en particulier à l'automne. La température annuelle moyenne s'élève à 8 °C. En été, elle varie entre 10 ° et 18 °C. Les précipitations sont en moyenne de 450 mm par an.

Comment s'y rendre ?

Puerto Edén est pratiquement isolé du monde. Il se trouve à environ 2000 km de Santiago du Chili, 400 km de Puerto Natales et 700 km de Punta Arenas. C'est un village uniquement accessible par bateau, soit depuis Puerto Montt, Puerto Natales ou Punta Arenas.

Ainsi, pour arriver, vous avez deux options :

  • avec les ferries hebdomadaires permettant de relier Puerto Montt à Puerto Natales. Le voyage dure 4 jours.

  • avec un bateau au départ de Caleta Tortel, situé à proximité de la Carretera Austral (à fréquence mensuelle).

Bonjour

Je suis Sophie de "Nunatak". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+56 9 3377 9169