Parc national de Tierra del Fuego

Situé au bout du monde, dans le sud-ouest de la province de la Terre de Feu, le parc national Tierra del Fuego donne la sensation d’être seul au monde. Des montagnes enneigées imposantes, des panoramas impressionnants, des lagunes bleutées et des forêts luxuriantes caractérisent cette destination sublime de la Patagonie. Cap sur ce vaste joyau naturel où se nichent des paysages d’un autre monde au bord d’un océan glacial.

Un peu d’histoire

A l’origine, quatre peuples vivaient sur le territoire de la Terre de Feu et sur les rives du canal Beagle : les Selkans, les mànekenks, les Yagans et les alakalufs. Essentiellement des pêcheurs, ces peuples étaient installés sur les bords des canaux et sur les îles de la Terre de Feu. On trouve d’ailleurs quelques vestiges archéologiques témoignant de la présence de ces civilisations.

Ferdinand de Magellan découvrit la Terre de Feu en 1520 durant l’une de ses expéditions. Les Européens n’arrivèrent sur le territoire qu’en 1624. Le navigateur hollandais Jacques l’Hermite fut l’un des pionniers.  Dans les années 1870, les expéditions scientifiques vers la Terre de Feu furent de plus en plus nombreuses.

La région se développa progressivement, entraînant l’ouverture du parc national Tierra del Fuego en 1960. Il fut créé dans le but de sauvegarder et de préserver cet exceptionnel milieu naturel, qui abrite une faune et une flore de type sub-antarctique rare.  

Dès les années 1980, les premiers sentiers de randonnée du parc furent tracés. Un train touristique, le fameux « train du bout du monde », fut inauguré en 1994. En 2008, un centre d'accueil, d'information et d'interprétation, axé sur la faune et la flore, fut construit, ainsi qu’un observatoire aviaire.

Le parc national Tierra del Fuego aujourd’hui

À 12 km à l'ouest d'Ushuaia, ville la plus australe du monde, le parc national de Tierra del Fuego offre des paysages extraordinaires en Patagonie. Il s’agit du parc national le plus au sud de l'Argentine, mais aussi l'un des plus beaux du pays. A la fois vaste et sauvage, il renferme des trésors naturels exceptionnels, dont des forêts verdoyantes, des montagnes enneigées, des grands lacs et une faune marine d’exception.

Le parc national de Tierra del Fuego est le seul en Argentine où l’on peut trouver des environnements marins, boisés et montagneux. On peut y admirer une belle côte marine, des lagunes, des tourbières, des lacs et de grandes forêts.

Le parc s’étend sur une superficie totale de 63 000 hectares, mais seulement 2 000 sont accessibles au public, la conservation de la nature étant le principal objectif. Les visiteurs peuvent randonner sur des sentiers aménagés.

Les 6 kilomètres de côtes le long du canal Beagle permettent d’aller à la rencontre d’un exceptionnel écosystème marin. La baie de Lapataia est d’ailleurs le plus bel endroit du parc grâce à sa vue imprenable sur le fjord à l'eau turquoise et sur la forêt la plus australe de la planète.                      

Un milieu naturel exceptionnel

L’écosystème du parc national Tierra del Fuego est varié et très spécifique de cette région du bout du monde. Au nord, des forêts magellaniques, subantarctiques et fuégiennes recouvrent le territoire. Elles sont essentiellement constituées d’arbres Nothofagus (le nire, le lenga, le cohihue ou l’hêtre de Magellan). Au-delà des forêts, on trouve des mousses, des lengas nains et des lichens.

Les vallées, froides et humides, sont jonchées de tourbières. On y trouve également la « drosera uniflora », une plante carnivore. Les sous-bois abritent plusieurs arbustes à baie endémiques, comme l’épine-vinette de Darwin, le calafate ou le groseillier de Magellan.

La meilleure période pour profiter du spectacle des plantes est au printemps, soit de septembre à décembre. Tout le site se couvre de couleurs et de fleurs, comme la primevère, benoîte de Magellan, des orchidées ou la violette jaune.

La faune est également impressionnante. On y recense plus de 90 espèces d’oiseaux, dont le canard de Chiloé, l’ouette marine et le cormoran Impérial. Parmi les mammifères, on compte le guanaco, le huillín (petite loutre), le castor canadien et le renard de Magellan, qui sont toutes des espèces endémiques. Le long des côtes, on aperçoit des cauquenes blanches, des albatros à sourcils noirs, des canards à vapeur et des pétrels plongeurs.

Un attrait touristique phare de la Patagonie argentine

Le parc national de Tierra del Fuego est un espace naturel exceptionnel enclavé entre le canal Beagle au sud et les montagnes au nord. A l'ouest, il est délimité par la frontière chilienne.

La baie de Zaratiegui, le lac Acigami et la baie de Lapataia sont les atouts les plus connus du parc. On ne manque pas non plus un arrêt devant les «concheros» (dépôts coquilliers), qui témoignent de la présence ancéstrale de l’homme dans la région.

Pour se détendre, on s’arête volontiers au Visitor's Center, situé près du lac Acigami. La vue du centre donne sur la rivière Lapataia, l'île de Salmón et Cerro Cóndor. On peut y goûter à des plats locaux et visiter des expositions culturelles.

Le train du bout du monde

Le Southern Fuegian Railway, ou le train du bout du monde, est un attrait phare du parc. Au départ d'Ushuaia, ce train traverse la vallée du Pico et offre original d'explorer le parc. L'arrêt initial s’effectue à la station Cascada de la Macarena. On découvre alors le peuple indigène Yámana à travers une visite historique. La balade se poursuit à travers des paysages de forêts subpolaires, de montagnes et de lagons, avant de faire demi-tour pour le trajet de retour.

Que faire au parc national ?

Vous avez envie d’aventure ? Une randonnée d’une journée jusqu’à la Laguna Esmeralda offre de splendides paysages et permet de voir de nombreux castors.

Vous préférez une balade en mer ? Alors, l’idéal est de programmer une journée de kayak ou de canoë sur le canal Beagle. Tout au long du parcours, on aperçoit différentes espèces d’oiseaux marins ainsi que des lions de mer.

Une promenade sur la Bahia Lapatia est un incontournable d’un séjour à Ushuaïa. Elle marque la fin de la Ruta 3, la route la plus australe de l’Argentine. C’est aussi le point de départ des célèbres sentiers de randonnée de la réserve.

Quelques randonnées phares du parc Tierra del Fuego

Il existe une dizaine de sentiers pédestres dans ce parc national du bout du monde. Ils ont été aménagés avec des escaliers, des passerelles, des caillebotis, des miradors, et sont très bien balisés. Accessibles à tous, ils permettent de partir à la rencontre de cette nature si étonnante.

Pampa Alta

Avec une longueur de 4,9 km (aller), ce sentier s’effectue en deux heures et demie environ. La Pampa Alta est digne d’intérêt pour son splendide panorama sur le canal Beagle, les îles Navarino et Hostele et la vallée du Rio Pipo.

Costera

La randonnée Costera s’étire sur une longueur de 8 km (aller) et s’effectue en 4 heures. Le chemin mène au lac Roca. Au cours de l’itinéraire se découvrent la baie Lapataia, le canal Beagle, les montagnes de l'île Hoste (Chili) et les forêts de guindo et de canelo.

Hito XXIV

Cette randonnée de 3,5 km (aller) demande environ une heure et demie d’efforts. Le parcours débute au lac Roca et se termine à la frontière chilienne. Il longe la rive du lac Rota jusqu’à un petit obélisque, «Milestone 24», qui marque les frontières du Chili et de l’Argentine.

Passeo de la Isla

Cette balade facile d’une longueur de 600 m (aller) fait aussi partie des plus beaux sentiers pédestres du parc. Parmi les curiosités jalonnant l’itinéraire, on trouve des lagunes, des rivières et des oiseaux sauvages. Attendez-vous à rencontrer des canards à vapeur, des pétrels plongeurs, des oies et des albatros à sourcils noirs. On se retrouve sur les rives de la baie de Lapataia, un sublime petit fjord.

Infos Pratiques

Le climat

Le climat de la région est sub-polaire océanique, c’est-à-dire froid et humide. Le climat est plutôt uniforme, avec des températures ni très hautes ni très basses. En hiver, la température est comprise entre -2 °C et 4 °C. En été, le climat est plus doux, avec des températures entre 6 °C et 14 °C.

Le parc est soumis à des vents violents et imprévisibles appelés les williwaws, surtout en été. Les pluies et les chutes de neige sont fréquentes tout au long de l’année.

Comment s’y rendre ?

En avion

De nombreux vols desservent le parc, notamment au départ de Buenos Aires pour la ville d’Ushuaia. De là, le chemin jusqu’au parc s’effectue en bus.

En bus

Plusieurs compagnies assurent quotidiennement le trajet entre la ville d’Ushuaia et le parc national de la Terre de Feu.

En train

Le moyen le plus pittoresque d’aller au parc de Tierra del Fuego est d’embarquer à bord du Train du bout du monde. Celui-ci relie Ushuaia au parc. La première station (Station du bout du monde) est située à 8 km à l’ouest d’Ushuaia, sur la Ruta 3.

En voiture

L’unique route menant au parc est la Ruta 3. Depuis Ushuaïa, comptez 12 km de route.

Bonjour

Je suis Sophie de "Nunatak". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+56 9 3377 9169