Parc National Los Glaciares

Le parc national Los Glaciares, situé dans la partie argentine de la Patagonie, est la plus grande zone protégée d'Argentine. Avec ses glaciers imposants, ses lacs de montagnes et ses sommets enneigés de légende, le parc se place comme une étape incontournable d’un voyage en Patagonie, sur la mythique Route 40. Petit tour d'horizon de cet immense champ de neige, à la beauté sauvage, formé depuis des millénaires.

Histoire du Parc National Los Glaciares

Le parc national Los Glaciares protège une vaste région dominée par les glaciers du champ de glace Sud de la Patagonie, dans la province de Santa Cruz (Argentine). Le champ de glace actuel et ses glaciers ne sont, en réalité, qu'un infime vestige de ce qui fut la dernière grande glaciation. Celle-ci aurait débuté il y a 100 000 ans, puis a connu  son apogée il y a 20 000 ans. Elle s’était brusquement arrêtée il y a environ 10 000 ans.

Au cours de sa plus grande avancée, la glace a complètement recouvert toute cette partie de la Patagonie, ne révélant que des pics supérieurs à 1 000 mètres d’altitude. La force érosive de ces immenses glaciers, avançant dans la direction ouest-est, a permis la formation de deux larges vallées aplaties en forme de U. Elles recouvrent aujourd’hui, au sud, le lac Argentino, et au nord  le lac Viedma.

En 1937, via le décret n ° 105 433, le statut des réserves a été établi pour différents territoires de la Patagonie andine. L'un de ces territoires était celui de la réserve de Los Glaciares.

En avril 1945, selon le décret-loi n ° 9504, ratifié par la loi n ° 13 895, cette réserve devenait officiellement le Parc National Los Glaciares. A l’origine, il fut créé pour protéger la forêt du sud des Andes de Patagonie, la steppe patagonienne et une immense étendue de glace continentale. 

Le Parc National Los Glaciares aujourd’hui

Le parc national Los Glaciares couvre une superficie totale de 726 927 hectares (ou 7 240 km²)dans la région des Andes Australes. Le paysage est modelé par des glaciations massives et permanentes. Les immenses glaciers appartiennent, pour la plupart, à l’immense Champ de Glace Sud de Patagonie. Ils alimentent les immenses lacs de montagne de Viedma et Argentino. 

Malgré l'accent mis sur les majestueux glaciers, ce parc abrite aussi une incroyable diversité paysagère. Cela va des sommets de granit accidenté dépassant 3000 mètres d'altitude aux différents écosystèmes.

La rencontre entre le glacier Perito Moreno et le lac Argentino est un phénomène naturel attirant, chaque année, de nombreux visiteurs. Le vaste front du glacier se déplace en douceur et continuellement jusque dans les eaux du lac Argentino.

Au départ de la ville d’El Calafate, située au centre du parc national, diverses excursions peuvent être organisées, aussi bien sur terre qu’en mer. Programmez notamment l’ascension du mont Fitz Roy et le trek du Cerro Torre ou des croisières, à bord d’un voilier, en direction des icebergs bleuâtres flottant sur les lacs glaciaires.

Les férus de pêche à la mouche tenteront leur chance au lac Argentino, fourmillant de truites. Ce parc est également digne d’intérêt pour la faune à la fois riche et variée s’y trouvant, à l’instar des condors, des guanacos et des pumas.

Toutes ces merveilles naturelles confèrent au Parc des Glaciers un côté mystique et sauvage. D’ailleurs, il a été le premier des sites naturels argentins à être déclaré Patrimoine Mondial de l'Humanité par l’Unesco (en 1981).

Description du Parc National Los Glaciares

Le parc des Glaciers est situé au sud-ouest de la province de Santa Cruz, à la frontière partagée par l'Argentine et le Chili. Il  doit son nom à la multitude de glaciers couvrant la moitié de sa surface totale. Son paysage est constitué de neige à l’ouest et de steppe patagonique à l’est.

Cette immense calotte glacière alimente 47 glaciers, dont 13 s’écoulant sur le versant Atlantique, du côté argentin. On compte également plus de 200 petits glaciers indépendants, des lacs formés à partir de la fonte des glaciers et de célèbres sommets. Le Fitz Roy et le Cerro Torre atteignent respectivement 3 375 mètres et 3 102 mètres.

Cet ensemble glaciaire est exceptionnel de par sa très basse altitude. En effet, les glaciers n’y excèdent pas l’altitude de 1500m, alors qu’ailleurs, les glaciers ne descendent pas en-dessous de 2500m d’altitude à peu près, avant de s’écouler dans les lacs. C’est un spectacle unique au monde, à ne manquer sous aucun prétexte.

La faune et la flore de Los Glaciares

Les randonnées incontournables sont celles menant jusqu’au pied des Cerro Fitz Roy (laguna de los Tres) et Cerro Torre (laguna Torre). Les randonneurs débutants risquent d’avoir des difficultés à les réaliser, mais le paysage vaut réellement la peine d’être contemplé.  Au gré des journées de marche se découvrent les forêts denses de hêtres blancs (Lenga), les arbustes de Calafate, les orchidées jaunes et autres fleurs délicates.

Lors des randonnées également, il n’est pas rare de croiser diverses espèces d’oiseaux. Le majestueux condor se scrute depuis le mirador de Condores. On croise aussi, en cours de route, le caracara à gorge blanche, le pic magellanique,  la buse aguia, le chucao, diverses espèces de passereaux, le Chingolo et la Chevêchette australe. Gardez enfin les yeux ouverts, car un cerf huemul, qui est en voie de disparition, fait parfois quelques apparitions.

Le parc National Los Glaciares, une belle escapade-nature en Patagonie

Le parc Los Glaciares, troisième plus grand champ de glace au monde, après l’Antarctique et le Groenland, séduit par ses paysages grandioses. On défie les sommets vertigineux du Fitz Roy ou des Torres del Paine. On navigue sur les eaux glacées et laiteuses de l’immense lac Argentino. On effleure du bout des doigts les monstrueux glaciers Perito Moreno ou Upsala.

Ici, on s’émerveille devant une nature préservée et sauvage. 356 glaciers dégringolent dans des lacs d'un bleu glacial. Les randonneurs y affluent pour longer les sentiers sillonnant le massif du Fitz Roy. Les amateurs de sensations fortes préfèrent tenter l’ascension du glacier Perito Moreno. Les longs couchers de soleil des estancias éloignées et le vent bruissant à travers la pampa attirent ceux en quête de quiétude.

Les glaciers

Le glacier Perito Moreno

La majorité des célèbres glaciers du parc se dressent le long des différents bras du lac Argentino. Ainsi, le glacier Perito Moreno impressionne par ses dimensions, notamment un front de 5 000 mètres de long, et ses entrailles bleutées.

Ce glacier est nommé ainsi en hommage au géographe et explorateur Francisco Moreno, qui le découvrit au cours de l’une de ses expéditions au XIXe siècle. Avec ses 254 km2 de superficie, le Perito Moreno est  le 3e plus grand glacier d’Argentine (après le Viedma et l’Upsala).

Facile d’accès (voie maritime ou terrestre), stable après chaque fonte glaciaire, spectaculaire… les raisons ne manquent pas pour contempler ce glacier. Venez admirer ce mur glacé s’élevant à plus de 60 m de haut, avec ses couleurs scintillantes et sa surface dentelée. Parfois, à la fin de la période hivernale, un pont de glace se forme entre la terre et le glacier.

Lors de la fonte des neiges (de janvier à mars), le mur se fissure, se rompt et se déverse dans les flots du lac Argentino, qui sont d’un bleu laiteux et turquoise. Les grondements profonds et monstrueux des icebergs sont le clou du spectacle, un moment magique attendu par les amoureux de la nature.

Les autres glaciers

D’autres glaciers alimentent le lac Argentino au sud du parc national Los Glaciares, comme l’Upsala et le Spegazzini. Ces glaciers peuvent être visités en bateau depuis El Calafate. Le Spegazzini, en particulier, est à cheval entre le Chili et l'Argentine. Sa hauteur varie entre 80 et 125 m. Quant à sa longueur, elle  atteint les 125 km.

Plus au nord, le glacier Viedma est un impressionnant glacier extrêmement actif. Il alimente le grand lac Viedma, qui est accessible depuis El Chalten. Il existe également d’autres glaciers moins connus, mais tout aussi intéressants, comme le Torre et Piedras Blancas.

Les sommets

Cerro Chaltén ou mont Fitz Roy

À l'extrémité nord du parc des Glaciers se trouvent les célèbres pics de granit dentelés du mont Fitz Roy (3 405 mètres d'altitude), un véritable défi par les alpinistes. Ce sommet, d'abord nommé « Chalten » («pic de feu») par le peuple indigène Tehuelche, fut ensuite rebaptisé par son appellation actuelle par le capitaine Fitzroy. Ce sommet est assez difficile à gravir. Mieux vaut faire son ascension une fois par an. 

Cerro Torre

Un autre sommet distinctif du parc est le Cerro Torre. Même s’il est beaucoup moins célèbre que le Fitz Roy, sa silhouette imposant se profile à l'horizon. La randonnée d'une journée à Laguna Torre, au départ d'El Chalten, assez difficile, vous conduit directement jusqu'au pied de ce sommet.

Les lacs

Les deux grands lacs du parc national sont alimentés par l'eau de fonte glaciaire.  Cela leur confère cette coloration bleu laiteux. Le contraste est d’autant plus saisissant avec les fonds glaciaires éclatant d’une blancheur bleutée et les paysages verdoyants tout autour.

Lago Viedma

Au nord d'El Chalten se trouve le Lago Viedma, qui est alimenté par l'énorme Glaciar Viedma. Il fait 80 km de long, pour une superficie oscillant entre 1 088 et 1 600 km². Partiellement inclus dans le parc des Glaciers, il est connu ses eaux d'un magnifique bleu turquoise. Non loin, se dresse majestueusement la paroi du Cerro Torre, faisant 800m de hauteur.

Lago Argentino

Au sud d'El Chalten se trouve le Lago Argentino, considéré comme le plus grand lac d'Argentine (160 km de long). Il est alimenté par les  glaciers Perito Moreno , Upsala et Spegazzini. Ses eaux se jettent dans la rivière Santa Cruz, pour finir dans l'océan Atlantique. La navigation sur le lac se fait entre les rivages jalonnés de petits arbustes et les icebergs. L’un des bras du lac se termine sur le glacier Upsala.

Les villes

El Chalten

El Chalten, la porte d'entrée par la zone nord de Los Glaciares, est un agréable petit village situé près du Fitz Roy. C’est l’un des plus impressionnants pics de la Cordillère des Andes (3 441 mètres). Par temps clair, on profite de la vue imprenable sur ce sommet depuis El Chalten. 

D’ailleurs, cet emplacement privilégié fait d’El Chalten la capitale du trekking en Argentine. Hormis les sentiers de randonnée, cette ville regorge de petits bars et restaurants pour se détendre après l’effort physique. On y trouve aussi un grand aéroport et plusieurs liaisons de transport en bon état.

El Calafate

Le village d’El Calafate est la porte d’entrée de la partie sud du Parc National des Glaciers, mais aussi la principale porte d’accès à l’imposant glacier Perito Moreno. Cette ville est l'un des centres touristiques majeurs d'Argentine, avec sa longue artère commerçante, bordée de restaurants, d'agences de voyage et de restaurants.

Le climat

Le parc national des Glaciers possède un climat frais et humide, avec une température moyenne affichant -3°C, surtout à des altitudes élevées. En été, la température atteint un maximal de 13,4 ° C.

La pluviométrie annuelle moyenne est de 500 mm, à l'ouest, et de 900 mm à l'est. Cette pluviométrie est uniformément répartie durant l'année. Les chutes de neige sont fréquentes durant l’hiver et s’accompagnent de vents provenant du Pacifique.

Comment s’y rendre ?

Pour accéder au Parc National, les 2 points d'entrée sont El Calafete au Sud et El Chaltén au Nord. Des navettes gratuites sont mises à votre disposition.

Bonjour

Je suis Sophie de "Nunatak". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
+56 9 3377 9169